Cover Article 2

Les erreurs à éviter en Web Marketing

Comme n’importe quel entrepreneur devrait le savoir, commettre des erreurs en marketing peut avoir des conséquences plus que fâcheuses : des opportunités ratées à cause d’une mauvaise cible aux ventes ratées engendrées par l’acharnement de vos concurrents en passant par les mauvaises stratégies modifiant de façon négative votre image auprès de clients potentiels, la croissance de votre entreprise peut être vraiment mise à mal en seulement quelques jours.

Etrangement, il est plus fréquent d’entendre parler des bonnes façons de réussir sa campagne marketing plutôt que des erreurs fréquemment commises ayant tendance à ruiner vos efforts.

Alors, nous avons décidé de prendre ce deuxième chemin en nous concentrant sur les erreurs facilement évitables – lorsqu’on en connait les pièges – pour que vous puissiez en tirer le meilleur parti et ainsi réussir vos campagnes pour maximiser votre ROI en toute sérénité.

Toujours définir un objectif – vraiment.

Rien n’est plus frustrant qu’un client vous demandant de vous concentrer sur un canal de communication spécifique sans qu’il ne puisse expliquer pourquoi, sans stratégie, sans aucun recul sur la raison même de ce choix. Et donc, sur l’objectif final de la campagne. Vous devriez refuser. Il est tout simplement impossible de lancer une campagne sans connaître vos objectifs, vos problématiques et donc sans KPI (key performance indicators) pour suivre l’efficacité de vos efforts. Se lancer malgré tout dans une telle campagne est une erreur, une grosse erreur. Et bien que cela puisse sembler évident, beaucoup d’entreprises le font à longueur de temps.

Gratuit ? Je ne connais pas ce mot.

Si vous n’en saviez rien, je me dois de vous l’apprendre : rien n’est gratuit. D’ailleurs, vous avez sûrement déjà entendu quelqu’un dire que pour avoir de l’argent, il faut investir de l’argent. Rien n’est plus vrai – dans une certaine mesure – et pourtant, nombreux sont ceux qui oublient d’appliquer cette règle de base dans leurs propres boîtes. Beaucoup d’entrepreneurs pensent pouvoir mener eux-mêmes leurs campagnes de communication en utilisant des outils simples, en apparence, comme les réseaux sociaux, les plateformes d’e-mailing gratuites, les sites web en template, ou encore au travers d’un effort de référencement (SEO). La réalité est toute autre : tous ces outils ont des ratios de croissances particulièrement lents – Et pour pouvoir en tirer parti, vous devrez dépenser, beaucoup. Que ce soit en temps (personnel ou celui de vos employés), ou en argent (avec une équipe externe), l’équation est la même.

Je ne saurais insister assez sur le fait que chaque étape est primordiale, à commencer par définir un budget en accord avec votre objectif – et vos moyens. Il est important que vous compreniez que pour chaque centime que vous dépenserez, vous n’aurez pas un retour sur investissement immédiat. Un exemple concret est ce que l’on appelle un loss leader, c’est-à-dire, vendre à perte (ou presque) pour acquérir un nouveau client en ayant pour objectif d’obtenir un plus gros retour sur investissement dans un second temps, lorsque vous aurez développé votre relation avec ce nouveau client. Les investissements en marketing prennent du temps – à moins d’avoir beaucoup d’assets – et sont énormément influencés par les buying cycles (de 6 mois à 2 ans en B2B, d’un jour à 3 mois en B2C, en moyenne).

Travailler son budget en amont est une bonne façon d’éviter les déconvenues.

Vos meilleurs clients ? Ceux qui reviennent.

Sur la plupart des sites internet, les meilleurs clients ne sont pas les nouveaux visiteurs, mais bel et bien ceux qui reviennent régulièrement sur votre site. Les visiteurs réguliers sont presque toujours ceux ayant le plus haut taux de conversation et les plus dépensiers. Beaucoup trop d’entrepreneurs se concentrent sur les nouveaux visiteurs au lieu de fidéliser leurs clients actuels pour qu’ils reviennent encore et encore – Et avec un effort supplémentaire, ces visiteurs réguliers deviendront rapidement vos meilleurs ambassadeurs.

La formule est simple, mais pas magique : utiliser le plus large éventail d’outils marketing possible – à commencer par la mise en place d’une campagne d’e-mailings ciblée. Une fois les adresses e-mail de vos utilisateurs obtenues (via opt-in, inscription…), votre mission est de découvrir ce que vous leur apporter, et non l’inverse. Il n’est pas question d’envoyer du spam, mais bien d’offrir du contenu hautement qualitatif directement profitable à vos visiteurs qu’ils sauront trouver utile et pertinent. De la même façon, rediriger vos utilisateurs vers vos produits lorsqu’ils font des recherches associés à vos produits peut être une excellente façon de procéder. Vous devrez donc analyser leurs comportements pour comprendre leurs problématiques et pouvoir afficher des encarts publicitaires aux bons endroits.

Le contenu c’est bien. Mais la valeur générée, c’est mieux !

Le contenu est roi, lorsqu’il s’agit de générer du trafic vers votre site internet – que ce soit pour développer l’image de votre marque ou acquérir de nouveaux visiteurs à convertir. Nous en avons déjà parlé, mais il nous semble important de le rappeler et d’insister : le contenu n’est rien sans la valeur que vous apportez à vos visiteurs. En faisant appel à vous, vos clients investissent du temps et de l’argent parce qu’ils savent que vous avez une expertise dans votre domaine. Si votre contenu ne leur apporte rien, et ne met donc pas votre expertise en avant, vos visiteurs ne verront pas votre valeur. Et je suis sûr que vos concurrents savent mettre en avant la leur.

Pour créer du contenu profitable à vos visiteurs, vous devez vous concentrer sur leurs besoins et leur fournir des solutions rapides et pertinentes. Ajoutez des illustrations, des infographies ou même de la vidéo pour renforcer votre message et le rendre plus clair et lisible. Vous réduirez leur temps de lecture, et ils vous en seront redevables. Construisez une relation de confiance en citant vos sources et en publiant des données sérieuses et validées. Devenez une référence pour vos visiteurs, et surtout : répondez à leurs questions.

Intéressez-vous à vos visiteurs.

Bien trop souvent, on rencontre des entrepreneurs qui ont la bonne idée, le produit dont tout le monde a besoin – c’est à se demander pourquoi il n’existait pas avant. Soyons sérieux, c’est rarement (jamais ?) le cas. Chaque personne a des problématiques uniques et distinctes. A vouloir toucher tout le monde, vous ne ferez que brasser de l’air. Il est bien plus profitable de définir une cible précise et de se concentrer sur ses habitudes et problématiques. Rien que du point de vue financier, vous ne pourriez pas – à moins d’être une très très très grosse entreprise – réussir une campagne marketing visant l’ensemble de la population.

Prendre le temps d’analyser et de comprendre votre secteur est la clef. Plus vous êtes sur un public de niche, plus vous aurez de chance de réussir. Il vaut mieux cibler une zone démographique restreinte d’utilisateurs dont vous connaissez vraiment les habitudes et besoins plutôt que de courir après la terre entière – au risque de vous disperser.

Vous êtes unique, vos problématiques le sont tout autant.

Les points que nous avons évoqués dans cet article ne sont que des lignes directrices. Je serais attristé d’apprendre que vous les appliquez strictement. Cependant, elles peuvent vous éviter de mauvaises déconvenues financières. Prenez le temps d’apprendre qui vous êtes pour pouvoir efficacement définir vers quelle cible vous devriez vous orienter, pour ensuite essayer de comprendre ses besoins uniques. Vous aurez alors toutes les cartes en main pour proposer des solutions pertinentes à chacun de vos visiteurs – et ainsi mettre en avant votre expertise.


Vous avez déjà commis des erreurs lourdes de conséquences dans l'une de vos campagnes passées ? Faites-en nous part par mail pour que l’on partage votre histoire à la communauté !

D'après un article de Blue Foutain Media.


Inscrivez-vous à la newsletter de l'Agence Vidéo !

Pour ne rater aucun article, nous envoyons un récapitulatif tous les deux mois des articles parus récemment.

Newsletter
Google Plus
{{ message }}

{{ 'Comments are closed.' | trans }}

{{ formitem.title }}

{{ message | trans }}
{{ error | trans }}
{{{ thankyou }}}